Nous soutenir
Actualité

Le pouvoir de la désobéissance civile

Le pouvoir de la désobéissance civile

« Si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivis pour ce délit. »
Ils étaient 20 000 en France, le 8 avril 2009, à se présenter devant les palais de justice comme prisonniers volontaires pour avoir commis le délit d’avoir un jour aidé un sans-papiers en difficulté.
La désobéissance civile intrigue. Après tout, elle consiste à franchir les limites de l’illégalité pour poser un geste non-violent à caractère politique. Est-ce là bien raisonnable en démocratie? se demande-t-on. La suite sur Relations.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Étiquettes: ,