Nous soutenir
Actualité

L’Évaluation environnementale stratégique sur les hydrocarbures: une démarche qui porte atteinte aux droits humains

L’Évaluation environnementale stratégique sur les hydrocarbures: une démarche qui porte atteinte aux droits humains
La Ligue des droits et libertés (LDL) considère que l’évaluation environnementale stratégique (ÉES) sur les hydrocarbures ne respecte pas les conditions minimales d’une consultation publique respectueuse des droits
humains. Autant l’ÉES sur les hydrocarbures dans son ensemble que la consultation qui a cours actuellement
vont à l’encontre des engagements du gouvernement du Québec par rapport aux droits humains et des bonnes pratiques internationales en matière de consultation et de participation du public.
La durée extrêmement courte des consultations, le mandat biaisé de l’ÉES et l’absence de prise en considération des droits humains dans les études commandées ne sont que quelques exemples des nombreuses raisons qui amènent la LDL à conclure que ce processus est inacceptable. La LDL s’indigne aussi de constater que de telles lacunes dans le processus de consultation en environnement se produisent de nouveau alors qu’elles ont été dénoncées à de multiples reprises dans le passé, notamment dans le cadre du BAPE sur les gaz de schiste en 2010. Elle est d’avis que l’ÉES sur les hydrocarbures ne fait qu’accentuer la rupture du lien de confiance qui existe déjà entre la population et le gouvernement sur les questions environnementales. Pour consulter le mémoire de la LDL
FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail