Nous soutenir
Actualité

Chronique – Se mouiller

En 2015 la journée mondiale de l’eau du 22 mars aura pour thème : eau et développement durable. Au Québec les défis sont nombreux : la prolifération des projets énergétiques sales comme le gaz de schiste, l’exploitation du pétrole et son transport par oléoducs, trains, superpétroliers, la vieillesse de nos installations municipales et leur mauvais entretien, la fluoration de l’eau potable préconisée par le département de santé publique, la commercialisation et la privatisation des réseaux d’aqueducs et de l’eau souterraine, les accords internationaux qui bradent nos institutions publiques et les pollutions de plus en plus complexes, menacent l’eau.
Le gouvernement du Québec dans sa hâte d’un profit rapide a promulgué en août 2014 le règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection qui protège plus les droits des compagnies que ceux de la population. Le développement a pris le pas sur la protection de l’eau. Nos lois et règlements encadrent l’exploitation des ressources payantes mais ne tiennent pas compte des bénéfices inestimables d’un environnement sain. Les coûts collectifs dépassent les maigres profits qui n’enrichiront que les actionnaires des compagnies. Les lagunes de Mercier, le Technoparc de Montréal, la nappe contaminée de Shannon ou la tragédie de Lac Mégantic prouvent que nos gouvernements ne sont pas prêts à faire face à des catastrophes environnementales et qu’aucun mécanisme n’est mis en place pour que les coûts soient assumés par les compagnies. Il n’y a qu’à regarder le dossier des sites miniers privés contaminés et abandonnés qui sont maintenant un problème collectif qui devra être réglé par nos impôts et par nos institutions publiques.
Comment faire pour protéger l’eau? Il faut se mouiller! Il faut agir près de chez nous pour protéger notre eau potable, nos services publics, nos lacs, nos rivières et le fleuve. Comment? En allant voir nos élus municipaux, provinciaux ou fédéraux, en participant à des consultations publiques, en signant des pétitions ou en faisant partie d’une association de lac, et en soutenant des groupes écologistes, dont Eau Secours!. Prochainement, en participant le 22 mars à Trois-Rivières à la journée mondiale de l’eau vous affirmerez publiquement que l’eau est importante pour vous. En vous joignant à la marche Action-Climat du 11 avril à Québec vous ferez partie d’un grand mouvement national. Il faut s’informer, dénoncer et agir selon nos valeurs et nos convictions, les citoyens ont des droits! Si nous ne prenons pas notre place quelqu’un d’autre la prendra.

Par Martine Châtelain, présidente de la Coalition Eau Secours!

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail