Nous soutenir
Actualité

Communiqué | Nous sommes plus fortEs que Monsanto!

Communiqué | Nous sommes plus fortEs que Monsanto!

Québec, le 17 mai 2016 – Les AmiEs de la Terre de Québec invitent la population à la marche « Nous sommes plus fortEs que Monsanto! », qui aura lieu samedi 21 mai, à 14 h. Le départ se fera de la Place d’Youville à Québec. Par cette marche, les AmiEs de la Terre demandent l’étiquetage obligatoire des aliments qui contiennent des organismes génétiquement modifiés (OGM) ainsi que le retrait des pesticides toxiques qui font partie de notre quotidien.

Cette manifestation s’inscrit dans la lignée du mouvement mondial March against Monsanto, qui profite de la Journée mondiale de l’alimentation pour signifier son opposition au modèle proposé par les géants de l’agro-industrie que sont les Monsanto, Bayer, Syngenta, BASF, DowDupont, etc. Tous les détails se trouvent sur l’événement Facebook des AmiEs de la Terre de Québec, et le site de l’organisme.

Le 21 mai prochain les citoyenNEs de quatre villes québécoises et de près de 400 villes dans le monde marcheront pour dénoncer les organismes génétiquement modifiés (OGM) ainsi que l’utilisation généralisées de pesticides toxiques.

Des conséquences sur la santé, l’environnement et l’économie

De plus en plus d’études montrent des liens entre les pesticides et une vaste gamme de problèmes de santé : cancer, maladie de Parkinson, problèmes hormonaux, troubles neurologiques, anomalies congénitales, autisme et infertilité. Les études sur les OGM sont moins avancées, mais celles existantes commandent la prudence. Les pesticides et OGM posent également des risques pour nos écosystèmes, et le modèle agricole dont ils font partie minent notre souveraineté alimentaire.

« Il y a 60 ans, nous aspergions généreusement plages et plansancièrEs de DDT, avant de mesurer les conséquences de ces pratiques » rappelle Ariane Gagnon-Légaré, responsable des dossiers agriculture et alimentation aux AmiEs de la Terre de Québec, « il faut apprendre de ces erreurs! Nous n’avons pas besoin des OGM, ni d’utiliser les pesticides aussi largement que nous le faisons actuellement. L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture le dit, une myriade d’études aussi! » souligne-t-elle.

Les solutions existent

L’étiquetage obligatoire des OGM, l’agriculture biologique et un encadrement rigoureux de l’usage des pesticides sont des solutions déjà mises en application dans plusieurs pays ou régions dans le monde. Nos gouvernements ont le pouvoir d’agir. Venez nombreuses, nombreux le rappeler à nos éluEs le 21 mai à 14h à la place d’Youville!

À propos des AmiEs de la Terre de Québec

Les AmiEs de la Terre de Québec (ATQ) s’inscrivent dans le mouvement citoyen pour la transition vers une société écologiste. C’est par la défense collective des droits et l’éducation populaire autonome que les ATQ s’acquittent de cette mission. Fort de ses 1700 membres et sympathisantEs, l’organisme fait partie d’un réseau soutenu par la base et présent dans 77 pays.

– 30 –

Renseignements
Ariane Gagnon-Légaré
organisatrice communautaire | dossiers agriculture et alimentation
AmiEs de la Terre de Québec
418.524.2744 | agriculture@atquebec.org

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Étiquettes: , , ,