Nous soutenir
Actualité

Communiqué | Au Québec, peut-on faire de l’agriculture autrement?

Communiqué | Au Québec, peut-on faire de l’agriculture autrement?

Québec, 29 mars 2016Foodies, paniers bios, agriculture urbaine, quota, produits du terroir, rapport Pronovost: l’agriculture et l’alimentation sont à la fois populaires, vitales et d’actualité. Les AmiEs de la Terre de Québec et VIA Agro-Écologie, avec la collaboration d’Univert Laval, vous invitent à réfléchir à différentes manières de pratiquer l’agriculture, le mercredi 13 avril à 18h30, lors du panel « Le Québec: ouvert aux modèles agricoles innovants? », à la salle 2105 du pavillon Paul-Comtois (Université Laval).

L’agriculture et l’alimentation interpellent jeunes et moins jeunes, des campagnes et des villes. Elles sont au cœur d’enjeux socio-environnementaux de taille: santé, aménagement du territoire, dynamisme régional, changements climatiques, OGM, pesticides, etc. Quelle latitude ont les agricultrices et agriculteurs pour adopter des pratiques agricoles alternatives? Le « modèle québécois » permet-il de pratiquer une agriculture à différentes échelles, respectueuse de la nature et créant des emplois stimulants partout sur le territoire?

Quatre panélistes partageront leurs expériences et visions autour de ces questions. « Une de mes préoccupations », souligne Alain Juneau, « c’est la relève: quelle place a-t-elle, entre autres face à la spéculation foncière? ». « Les obstacles sont des opportunités! » affirme Léa Charest, agricultrice de la relève. « Vous rêvez d’exploiter une petite ferme, où vous élevez deux vaches pour leur lait, 200 poules pour leurs œufs et 500 poulets pour leur chair? Abandonnez votre rêve! », lance pourtant Dominic Lamontagne, qui s’est heurté aux lois québécoises régissant la production et la mise en marché des produits agricoles. Patrick Mundler observe que « toutes les fermes n’ont pas le même impact sur la croissance économique, l’emploi, l’utilisation des ressources naturelles ou encore l’occupation du territoire ».

Venez découvrir différentes facettes de la manière dont se pratique l’agriculture au Québec, tout en réfléchissant à son avenir.

À propos des panélistes
Mme Léa Charest est propriétaire de la Ferme Hantée et de l’Accommodation bio, et membre de la Coopérative pour une agriculture de proximité écologique (CAPÉ).
M. Alain Juneau est agriculteur et président du syndicat local de l’Union des producteurs agricoles (UPA) – Québec Jacques-Cartier.
M. Dominic Lamontagne est notamment auteur du livre La ferme impossible.
M. Patrick Mundler est professeur agrégé à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval.

À propos des AmiEs de la Terre de Québec
Les AmiEs de la Terre de Québec (ATQ) forment un mouvement citoyen facilitant la transition vers une société écologiste. C’est par la défense collective des droits et l’éducation populaire autonome que les ATQ s’acquittent de cette mission. Fort de ses 1700 membres et sympathisantEs, l’organisme fait partie d’un réseau soutenu par la base et présent dans 77 pays.

À propos de VIA Agro-Écologie
VIA Agro-Écologie est un comité étudiant de la faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation (FSAA) de l’Université Laval. Le comité s’est donné pour mission de faire la promotion de l’écologie en agriculture. Fondé en 1987 VIA Agro-Écologie administre un centre de documentation contenant plus de 1000 ouvrages portant sur l’agriculture écologique, organise de nombreux événement, conférences et ateliers afin promouvoir une agriculture respectueuse de l’environnement, et gère un jardin écologique situé à l’entrée de la ferme campus à Québec.

– 30 –

Renseignements
Ariane Gagnon-Légaré
organisatrice communautaire | dossiers agriculture et alimentation
418.524.2744 | agriculture@atquebec.org

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Étiquettes: